Défi en skateboard électrique : le tour du monde

De nombreux défis sont mis en avant par les passionnés de la glisse. Pour faire quelques chose d’originale et d’aventurier, il y a par exemple un essai du tour du monde en skateboard électrique qui est mis en avant par Fabrice Gropaiz. Des avis sur le skate ? Les impressions de cet aventurier pour son tour du monde ? Vous trouverez plus bas toutes les informations sur ce défi.

Les exploits de Fabrice Gropaiz

Fabrice Gropaiz est un des plus grands aventuriers en glisse que l’on connaisse. Ayant déjà réalisé plusieurs exploits de ce genre, il est très réputés dans le domaine. Dans le courant de l’année 1996 par exemple, il a déjà tenté de faire un tour du monde en rollers. Cette fois, l’expérience a duré dan les trois ans environs. Mais comme il est toujours en quête de nouveauté, il veut tenter de réussir un nouveau défi avec un skateboard électrique pour cette fois. Avec les différentes options que ce genre de moyen de transport propose, il peut tout à fait être adapté pour un tel périple. C’est ainsi qu’il a débuté son voyage à travers le monde le 27 juin dernier en partant de la Picardie.

Les points forts du skateboard électrique en tant que moyen de locomotion

Le principal objectif de Fabrice Gropaiz est de mettre en avant les avantages que peut proposer un skateboard électrique en tant que moyen de transport. Pour son voyage, il se sert d’un modèle disposant d’une télécommande qui permet de réguler les différents paramètres de son voyage. On notera par exemple que le skateboard électrique est très écologique et donne la possibilité de de se déplacer n’importe où à n’importe quel moment. En plus de cela, il est très économique car il n’y  a pas de dépenses importantes en l’utilisant. Rien que lors de son voyage autour du monde, Fabrice Gropiaz dépense environs 50 euros par jour. Le montant est relativement bas étant donné sa situation et les déplacements qu’il a à faire.

Les points faibles du board lors d’un tour du monde

Toutefois, il faut noter que le skateboard électrique n’est pas vraiment adapté pour faire des déplacements de grande distance. Avec ces batteries en lithium, son autonomie peut aller jusqu’à 7 heures environs pour le voyage autour du monde de Fabrice Gropaiz. Au-delà de cela, il doit penser à charger son board pour une durée de 4 à 6 heures. Cela lui permet donc de réaliser jusqu’à 100 km par jour. Etant donné que son parcours doit passer par les Etats Unis, l’Europe, la Russie, ainsi que l’Asie, il lui est nécessaire de rajouter d’autres batteries à sa planche afin de la rendre aussi performante que possible.